Égaliseur

Je pose ici une question à mes lecteurs audiophiles ou musiciens.

Les equalizer sont-ils une bonne chose? Disclaimer: je n’ai tristement pas la capacité acoustique de faire la différence entre du MP3 128 kbits et du FLAC (j’ai testé, les deux en même temps dans des oreilles différentes).

J’ai tendance à paramétrer un filtre comme ceci:
equalizer

Et de me dire à chaque fois, avec à peu près n’importe quelle musique (Epica, Rammstein, et surtout la bande sonore de Ikaruga) que l’amélioration (?) est tout simplement à se taper le postérieur par terre (avec mon casque d’écoute ou mes hauts parleurs pas-harman-kardon 2.1). Il y a quelques chansons de Sarah Brightman (ex: Stranger in paradise) qui ne semblent avoir aucun bénéfice, alors que d’autres semblent prendre vie (ex: Take my breath away).

On the other hand, j’ai un mauvais sentiment qu’en faisant ça, je commets un crime envers l’humanité en perdant certaines informations sonores, en succombant (peut-être) à un effet placebo et en trahissant le soin qui a dû être apporté à la réalisation de la musique en studio.

Ajoutez par-dessus le marché le fait que la majorité de la musique moderne est déjà trafiquée par compression de portée dynamique [1] [2] [3], et vous avez un cocktail de la dépression de l’audiophile. Mais je ne suis même pas entièrement sûr que la compression sonore soit une si mauvaise chose que ça, après réflexion. Ça évite en quelque sorte de sauter sur son siège et tout le temps réajuster le son, non?

Donc,

  • Est-ce que les filtres que l’on retrouve communément dans des logiciels tels que bmp sont décents, ou est-ce un crime contre l’humanité?
  • Comment utiliser correctement un égaliseur? notamment, comment faire pour éviter que le son sature, excepté par essais et erreurs?
  • Pourquoi je me ramasse toujours avec un son ridiculement moins puissant lorsque j’égalise?
  • Pourquoi je ressens un besoin irrésistible d’égaliser en diminuant les fréquences moyennes et en boostant le reste? Est-ce que j’ai vraiment une ouïe pervertie, ou alors que c’est tout simplement un effet placebo (c’est là le plus dur pour moi d’évaluer)? Les ingénieurs de son ne sont pas censés avoir déjà produit un truc merveilleux lors de l’enregistrement en studio? Ou alors est-ce que le son «naturel» sonne vraiment aussi «plat»? Tout ceci me semble hautement subjectif.
  • Est-ce que l’égalisation est là seulement pour compenser des haut-parleurs bon marché? Je ne crois pas mais bon, le problème, c’est que ça va varier fortement selon les haut-parleurs ou casque d’écoute utilisés, non?
  • Pourquoi je me casse la tête avec ces questions depuis des années? Ne devrais-je pas considérer que pas d’égalisation est la meilleure égalisation? En tout cas, le fait que rhythmbox ne la supporte toujours pas règle partiellement le problème.

Jeff

Branding strategist and business developer, free & open-source software UX designer and experienced community manager. Has unlimited hi-HP potions to keep teammates alive.

You can check out my main website or find me on G+ or Twitter.

3 Replies to “Égaliseur”

  1. Un post sur la musique, hurray !

    D’une : hérétique !
    Comment ne pas faire la différence entre du 128 et du FLAC ? (ou dans une mesure plus commune, du 128 et du 320). Plus les kbits sont faibles, moins il y a de fréquences, donc le son est “plat”. Après, je ne sais pas ce que tu as comme haut-parleurs, mais c’est vrai que leur qualité fait une grande différence. Depuis que j’ai mes Prodipe Pro 5 (des enceintes de monitering, donc de studio), je découvre des notes dans des morceaux que je croyais connaitre par coeur. Et plus besoin d’equalizer.

    Les enceintes bons marchés ont tendance à avoir une préférence pour un type de fréquence (aigues, mediums, basses) tandis que les enceintes de monitering sont neutres. Quand un groupe enregistre son album, il bosse sur ce genre de matériel.

    Ensuite, par rapport à tes réglages d’equalizer, ca me parait assez normal (même si tu y vas un peu fort dans tes réglages). C’est ce qu’on appelle l’equalizer en V, qui consiste à “creuser les médiums”. C’est en général ce type de réglage qui est utilisé par les guitaristes métal pour avoir un son lourd.
    Pour ce qui est de la compression, c’est un outil très prisé qui permet d’avoir un son encore plus lourd (à utiliser avec modération néanmoins). Bon après en studio, chaque piste est doublé (on superpose la même prise de son), toujours dans le but d’un son plus lourd et consistant.

    Dis donc je dis plein de fois lourd.

    Sinon, que propose bmp comme filtre suceptible de détruire l’humanité ?

  2. En même temps tout le monde peut pas se permettre de s’acheter des enceintes monitoring… (Et même, t’aurais encore des gens (genre kiddo) te disant qu’ils n’entendent aucune différence entre kit 4.1 Altec Lansing et une bonne paire d’enceintes monitoring…)

    Pour ce qui est de la compression, encore une fois faut aussi considérer le matériel avec lequel on va écouter la musique : sur mon téléphone portable, avec comme écouteurs le kit mains libres fourni avec, je n’entends pas de différence entre un MP3 96k et un MP3 256k. Alors que sur mon PC avec un simple kit 5.1 Hercules, la différence entre un MP3 128k et le même morceau en FLAC (tous deux rippés du même CD, et s’agissant je suis quasiment sûr du même morceau avec lequel kiddo a fait ses test, c’est à dire Aerodynamic des Daft Punk) se fait entendre.

  3. Amène ton kit herculéen l’été prochain et “fais-moi entendre la différence”(tm) XD

    Ou alors je te passerai mes écouteurs, et tu feras mon test simultané pour voir si tu perçois la différence avec mon matériel. Soit j’ai vraiment une ouïe pourrie, soit j’ai un casque d’écoute pourri, soit t’as une très bonne ouïe, ou soit c’est l’effet placebo o_o

Comments are closed.