Nouveau gestionnaire de bugs

Il y a quelques mois, j’avais choisi BUGS en tant que gestionnaire de bugs et d’idées pour kirika (et autres projets). Bien qu’excité au départ, par son installation facile et son interface décente, à force d’utilisation, j’ai pu relever plusieurs défauts qui m’ont poussé à continuer mes recherches:

  • Beaucoup trop de fonctionnalités. Juste comprendre comment créer un produit, des versions, les débarrer, les publier, les bénir, m’avait pris un temps considérable.
  • L’interface est remplie d’actions.
  • La nomenclature des icônes pour thèmes d’icônes est un désastre.
  • La traduction est un désastre (fortement limitée par le fait que le logiciel est si complexe et n’a pas été pensé en fonction de faciliter la localisation).
  • Il y a un bug un peu étrange des courriels qui ne s’envoient parfois pas. Aussi, le format/contenu des courriels envoyés est très insatisfaisant.
  • Le code est un spaghetti.
  • L’interface souffre de wizarderie, il faut beaucoup trop de clics pour faire quoi que ce soit.

J’ai donc regardé divers autres gestionnaires de bugs, je vous fais grâce de tous ceux que j’ai disqualifiés car impossibles à installer ou utiliser. J’avais réduit mon choix à simpleticket ou eticket ou flyspray. C’est alors que, en visitant le bug tracker de eTicket (pour savoir si le logiciel était minimalement fiable), mon oeil a été attiré par leur gestionnaire de bugs. Wow! Était-ce ce dont eTicket était capable et avait l’air?

Je défilai la page et vis le pied de page suivant:

Powered by Bugdar, Copyright ©2002 – 2008 Blue Static

Argh, sûrement une solution professionnelle propriétaire me dis-je. Mais non. Après quelques recherches, je suis tombé sur Bugdar, un gestionnaire de bugs sous licence GNU GPL, ne nécessitant que PHP et MySQL.

Un truc totalement inconnu et qui, franchement, mériterait de déclasser cette merde de Trac pour la gestion de bugs. Bugdar s’installe en moins de 45 secondes (vraiment), a une interface délicieuse (visiblement, l’auteur possède un Mac. Ça doit avoir une influence, ce genre de trucs), toutes les fonctionnalités auxquelles je m’attends, sans excès.

J’ai donc décidé de remplacer BUGS par Bugdar, et j’ai migré (à la barbare) les bugs importants “à la main”. Bugs.ecchi.ca est maintenant visible par tous (sauf les robots), et a l’air de ceci:

Jeff

Branding strategist and business developer, free & open-source software UX designer and experienced community manager. Has unlimited hi-HP potions to keep teammates alive.

You can check out my main website or find me on G+ or Twitter.

One Reply to “Nouveau gestionnaire de bugs”

Comments are closed.