Point de démarcation et joies de l’ADSL

Vous avez probablement remarqué que ma connexion Internet, depuis le déménagement en octobre dernier, était aussi stable qu’un trottineur nécrophile en crise épileptique sur un trip d’acide.
Après m’être sérieusement énervé des pertes de connexion aléatoires ces derniers temps, j’ai fait mon brin d’enquête en testant 7 conditions expérimentales/permutations de branchements du modem directement sur le point de démarcation téléphonique. Logiquement, c’est le point d’entrée de la maison, et si on n’a pas un excellent SNR à cet endroit (du moins, significativement meilleur que le reste de la maison), alors on peut blâmer Bell. Comme vous pouvez le constater, c’était plutôt chaotique:

Histoire courte, j’ai fait venir un tech de Bell pour enquêter. On a discuté pendant 1h30 environ (30 décembre… le gars avait une journée relax et du temps à tuer), testé divers trucs… Et maintenant, mon SNR dans la chaufferie est passé de 11 dB instable à 18-22 dB stable. La capacité de ligne est passée de ~4900-5400 à 7800 ou truc du genre (donc, moins de pourcentage d’occupation de la ligne avec ma synchro de 4032).
Fait intéressant/inquiétant: le pourcentage d’occupation était la seule statistique qui l’intéressait, lui le SNR et l’atténuation il s’en foutait. Il disait que le fait d’avoir plus de SNR, passé le seuil initial (de ptet 5-10 dB) ne changeait absolument rien. Yeah, right. Color me skeptic. Même si c’était un technicien de Bell (un vrai, pas un gars de Entourage), j’ai des doutes sur plusieurs choses qu’il m’a dites. Ça sent le bleu fraîchement sorti de l’école de formation de Bell. Surtout que j’ai failli me ramasser avec un faux diagnostic (qui m’aurait coûté cher). Hypothèse #1 du gars: “Aaah putain, un Speedstream 5200! Débarrasse-t-en, mets un Speedstream 4200 ou un 6250 à la limite, mais PAS un 5200, on a pour ordre de tirer à vue dessus, c’est trop wtfucké/sensible ces trucs là. Non. Je vais même pas essayer de chercher le problème plus loin. C’est ton modem le problème”.
C’est à force de démonstration de ma bonne volonté, de mon savoir technique, et de manipulation psychologique (maintenant vous savez pourquoi je suis là-dedans ;) que j’ai fini, petit à petit, par lui faire tester diverses autres hypothèses ou remettre en question des choses. À un certain moment, il s’est rétroactivement rendu compte d’un phénomène curieux: la connexion était rendue plus stable alors qu’il avait tout rebranché exactement comme c’était avant son arrivée! Ce qui nous amène à l’hypothèse #2, plus plausible:
“Oh ben… en fait c’est p’têt très possible que ce soit parce que j’ai débranché/rebranché les fils du démarc au tout début, et donc que j’ai restrippé/nettoyé les fils qui étaient branchés. Notamment j’ai remarqué que l’un d’entre eux était un peu abimé, avait une encoche dedans”
Whew. J’ai eu chaud. Il n’a pas bêtement accusé le modem dans le rapport, et donc n’a pas exigé de frais.
La différence avant et après son passage est flagrante:
Je vais laisser DMT rouler pendant encore 1-2 jours avec ses échantillons aux 15 secondes pour voir comment le truc évolue, mais j’ai déjà confiance que la connexion sera maintenant infiniment plus stable.

Vous avez probablement remarqué que ma connexion Internet, depuis le déménagement en octobre dernier, était aussi stable qu’un trottineur nécrophile en crise épileptique sur un trip d’acide.

Après m’être sérieusement énervé des pertes de connexion aléatoires ces derniers temps, j’ai fait mon brin d’enquête en testant 7 conditions expérimentales/permutations de branchements du modem directement sur le point de démarcation téléphonique. Logiquement, c’est le point d’entrée de la maison, et si on n’a pas un excellent SNR à cet endroit (du moins, significativement meilleur que le reste de la maison), alors on peut blâmer Bell. Comme vous pouvez le constater, c’était plutôt chaotique:

SNR wtf

Histoire courte, j’ai fait venir un tech de Bell pour enquêter. On a discuté pendant 1h30 environ (30 décembre… le gars avait une journée relax et du temps à tuer), testé divers trucs… Et maintenant, mon SNR dans la chaufferie est passé de 11 dB instable à 18-22 dB stable. La capacité de ligne est passée de ~4900-5400 à 7800 ou truc du genre (donc, moins de pourcentage d’occupation de la ligne avec ma synchro de 4032).

Fait intéressant/inquiétant: le pourcentage d’occupation était la seule statistique qui l’intéressait, lui le SNR et l’atténuation il s’en foutait. Il disait que le fait d’avoir plus de SNR, passé le seuil initial (de ptet 5-10 dB) ne changeait absolument rien. Yeah, right. Color me skeptic. Même si c’était un technicien de Bell (un vrai, pas un gars de Entourage), j’ai des doutes sur plusieurs choses qu’il m’a dites. Ça sent le bleu fraîchement sorti de l’école de formation de Bell. Surtout que j’ai failli me ramasser avec un faux diagnostic (qui m’aurait coûté cher). Hypothèse #1 du gars:

«Aaah putain, un Speedstream 5200! Débarrasse-t-en, mets un Speedstream 4200 ou un 6250 à la limite, mais PAS un 5200, on a pour ordre de tirer à vue dessus, c’est trop wtfucké/sensible ces trucs là. Non. Je vais même pas essayer de chercher le problème plus loin. C’est ton modem le problème.»

C’est à force de démonstration de ma bonne volonté, de mon savoir technique, et de manipulation psychologique (maintenant vous savez pourquoi je suis là-dedans ;) que j’ai fini, petit à petit, par lui faire tester diverses autres hypothèses ou remettre en question des choses. À un certain moment, il s’est rétroactivement rendu compte d’un phénomène curieux: la connexion était rendue plus stable alors qu’il avait tout rebranché exactement comme c’était avant son arrivée! Ce qui nous amène à l’hypothèse #2, plus plausible:

«Oh ben… en fait c’est p’têt très possible que ce soit parce que j’ai débranché/rebranché les fils du démarc au tout début, et donc que j’ai restrippé/nettoyé les fils qui étaient branchés. Notamment j’ai remarqué que l’un d’entre eux était un peu abimé, avait une encoche dedans.»

Whew. J’ai eu chaud. Il n’a pas bêtement accusé le modem dans le rapport, et donc n’a pas exigé de frais.

La différence avant et après son passage est flagrante:

SNR du 29 au 31 - annoté

Je vais laisser DMT rouler pendant encore 1-2 jours avec ses échantillons aux 15 secondes pour voir comment le truc évolue, mais j’ai déjà confiance que la connexion sera maintenant infiniment plus stable.

Jeff

Branding strategist and business developer, free & open-source software UX designer and experienced community manager. Has unlimited hi-HP potions to keep teammates alive.

You can check out my main website or find me on G+ or Twitter.

One Reply to “Point de démarcation et joies de l’ADSL”

  1. Au moins, tu n’auras pas à refaire le filage au complet !

    Ces techs, des fois je me demande…

Comments are closed.