Canon S95

J’ai décidé de m’offrir un cadeau longuement attendu et d’acheter un S95 (ironiquement, après que Eugenia ait rhâlé qu’il offrait moins de fonctionnalités vidéo que d’autres appareils Canon). C’est une mise à jour justifiable par rapport à ma Konica Minolta DiMage Z5 achetée il y a cinq ans.

J’ai passé des semaines à faire des recherches, à fouiller le manuel, lire des reviews, regarder les specs, voir les vidéos d’échantillons sur Youtube/Vimeo et les images sur Flickr. J’ai marchandé avec à peu près toutes les boutiques de photo du centre-ville.

J’ai failli prendre un Panasonic Lumix LX5, qui, bien que plus cher, offrait des contrôles manuels sur la fonctionnalité vidéo (sur la Canon, on ne peut que verrouiller l’exposition, on ne peut pas changer le zoom ni le focus en cours de tournage). Le «dealbreaker» qui m’a fait renoncer au LX5 (et me sentir moins coupable de prendre le S95) est le format/conteneur des vidéos. La S95 encode du HD 720p24 en H.264 + PCM dans un conteneur MOV. Pas libre, mais d’excellente qualité et fonctionne très bien avec GStreamer (et donc PiTiVi). Le LX5, quand à lui, encode ses vidéos 720p30 avec les mêmes codecs, mais dans un conteneur «.mts». Non seulement les fichiers sont planqués dans trois couches de sous-dossiers en bordel (même structure qu’un disque Bluray), le MPEG-TS ne fonctionne pas correctement avec GStreamer. Comme j’ai envie de faire du montage vidéo avant la fin du monde en 2012, au diable les caméras qui font du MPEG Transport Stream.

Maintenant, qu’en est-il de la S95? Verdict: l’upgrade en vaut la chandelle. Le soir même de l’achat, je lui ai fait passer un test de torture: des photos prises sans trépied dans un bar mal éclairé. Et nom d’un chien, ça tue:

Le fait d’avoir une lentille «wide angle», ça change pas mal la vie aussi:

Wide, de nuit, sans trépied, sans flash: que demander de plus?

Bon, évidemment il y a un mais: vu le fait que cette caméra a une lentille wide et que son zoom n’est pas très puissant, on peut difficilement faire des portraits comme je suis habitué de faire (shallow depth of field, pris de loin, etc.). Je suppose que continuerai donc d’utiliser sporadiquement ma Z5, pour les photos d’extérieur avec un bon éclairage, lors d’occasions spéciales.

Bien d’autres photos de test disponibles dans cet album et l’album du Maverick release party Montréal.

Jeff

Branding strategist and business developer, free & open-source software UX designer and experienced community manager. Has unlimited hi-HP potions to keep teammates alive.

You can check out my main website or find me on G+ or Twitter.

4 Replies to “Canon S95”

  1. Bonjour,
    j’ai un 95 aussi et j’aimerais savoir avec quel réglages tu as pris les photos dans le “bar”
    est ce en mode automatique “basse lumière” ou en réglage perso manuel ?
    Merci d’avance
    Ron

  2. Je les ai prises simplement en mode Av (aperture priority), parfois avec une compensation EV -2/3 ou -1 par dessus.

    Par contre, selon certains tests que j’ai fait récemment (dans un autre bar!), c’est parfois plus fiable/simple d’utiliser Tv (shutter priority) à 1/20 sec, je crois.

  3. Merci pour cette réponse.
    J’ai essayé en manuel de faire varier le réglage de la distance (télémètre) afin de créer des flous volontaires …mais sans succès, as tu une idée à ce sujet ?

  4. Obtenir du bokeh avec le S95 est pas aussi facile qu’on se l’imagine puisque la lentille ne zoome pas très loin (donc pas moyen de truquer avec du téléphoto comme je faisais avec ma Z5) et qu’elle est super wide (donc pour rester à f/2.0, faut qu’on soit dézoomé, et donc que le sujet soit très proche de la caméra).
    À ce que je sache, pas vraiment moyen d’avoir du bokeh avec des sujets qui sont au-delà d’une certaine distance.

    Voir aussi http://www.dofmaster.com/dofjs.html (pour la S90, qui est essentiellement la même chose optiquement, je crois).

Comments are closed.