Wacom, réveille-matin, AWN bugs -55, picasa4 min read

Vous avez remarqué qu’il y a une corrélation inverse entre le niveau d’occupation d’un bloggeur et la quantité de billets sur son blog? 🙂 si j’ai été calme ces derniers temps, c’est que mes cours m’ont gardé bien occupé. J’ai une pile monstrueuse (100+) de nouvelles de Slashdot/planet gnome/etc à «rattraper» (je suis pas du tout accro, non non). Enfin, bref voilà mon excuse pour vous faire sûbir encore une fois un billet de blog «4-in-1 with walk on water action!»
Ça me semble pas optimal de combiner plusieurs événements en un billet de blog, mais bon, de toutes façons je crois pas que j’aie des lecteurs qui me lisent pour remplacer slashdot & cie 😉
Donc. Premièrement, achat compulsif de la semaine: pouvez-vous trouver le nouveau-venu?

Tablette graphique Wacom et Linux

Eh oui, vous l’avez deviné (ou pas): je me suis acheté une tablette graphique. Vous savez, ce truc d’artiste là.
Après trois ans d’emmerdement avec une tablette Acecad qui ne voulait simplement pas fonctionner avec Linux et 9 courriels échangés avec l’auteur du driver pour ces tablettes, j’en ai eu ma claque et je suis allé me procurer une «vraie» tablette, une Wacom Graphire 4×5 de 4e génération. J’avais de l’argent, et je me suis dit que mon temps valait plus que ça. Résultat? Une tablette qui fonctionne quasi «out of the box» avec Ubuntu + GIMP + Inkscape (je dis quasiment parce que j’ai dû régler un ou deux trucs comme la sensibilité à la pression), en plus d’avoir du même coup une souris sans fil (et sans pile).
Pour tester si la pression fonctionnait, j’ai pris cinq minutes pour faire un sketch directement dans Inkscape. C’est cool de pouvoir utiliser des «calques» pour se faire une «armature» avant de dessiner la version «finale», on a pas ça, les calques, sur une feuille de papier (enfin si, superposer plusieurs feuilles ensemble je suppose):

Donc, en quelques minutes j’ai pu obtenir:

Mais j’ai pas acheté ça seulement pour le dessin. Ça faisait longtemps que je voulais un moyen de me faire des schémas pour faciliter mon étude. Bref, les avantages (j’ai pas encore trouvé d’inconvénient) de faire un résumé de mes notes sous forme schématique dans Inkscape avec cette tablette Wacom: superbe à regarder. C’est fluide, et c’est… sexy. C’est plutôt calligraphique comparativement à mon écriture sur papier.

Au final, après quelques heures d’études mon schéma avait l’air de ceci (pour les curieux). Oui, pour étudier il faut au minimum 5000 pixels de largeur!

J’ai également testé les capacités de la tablette à faire du «vrai dessin». J’ai ressorti un sketch qui traînait sur mon disque dur depuis un mois, et je l’ai entièrement colorié (un peu à l’arrache, je dois avouer, parce que j’étais censé étudier, pas dessiner) en moins d’une heure.

C’est plutôt moyen, mais considérez que j’ai utilisé seulement utilisé 5 calques (normalement, j’en aurais eu beaucoup, beaucoup plus), et qu’en 28 minutes j’ai fait ce qui m’aurait pris entre 4 et 6 heures autrefois. C’est tout simplement hallucinant, il faut le toucher pour le croire. GIMP en a profité pour joyeusement bouffer ma mémoire vive (pour la première fois je comprends pourquoi les artistes doivent avoir beaucoup de RAM).
Ajoutez à ça le fait que la bestiole est bien conçue, sexy, aura une durée de vie visiblement éternelle et a une réactivité à se taper les fesses par terre. Ça y est. On m’a vendu le concept d’une tablette Wacom. C’est les meilleures.

Picasa Web

Bon, autant vous le révéler, j’ai ouvert un compte Picasa Web (maintenant qu’ils offrent 1 Gio d’espace gratuitement au lieu de 250 Mio). J’y publierai de temps à autres des photos et des dessins, si jamais j’ai quelque chose d’intéressant et d’intérêt public. http://picasaweb.google.com/nekohayo

Réveille-matin geek avec un laptop

J’en avais plus qu’assez des réveille-matin Timex à piles qui se réinitialisaient trois fois par nuit.

J’ai décidé de rentabiliser le laptop «cassé» qui traînait sur une étagère (cassé car il n’y a aucun moyen d’avoir une souris autrement que par contrôle à distance VNC ou accessibilité clavier, et l’USB ne marche pas). C’est très simple. Il suffit d’installer bmp-alarm et on a un lecteur qui va cracher du j-pop à une heure spécifique pour chaque jour de la semaine.

Les hauts-parleurs de ce truc sont assez puissants (possiblement du JBL?), et cet ordinateur a le grand avantage d’avoir trois boutons de réglage de son à l’avant: sourdine, moins fort et plus fort. Lorsque la sourdine est enclenchée, un voyant lumineux rouge s’allume. C’est absolument parfait, c’est comme un vrai réveille-matin, les boutons sont situés sur le coin et facilement accessibles à tâtons.

Avant Window Navigator: dégraissage du bug tracker

J’ai proposé à Neil de lui alléger les épaules en m’occupant du nombre monstrueux de bugs dans le «issue tracker» de AWN. J’ai passé une soirée avec une dizaine d’onglets ouverts et des recherches dans toutes les directions, et après quelques heures, j’avais réussi à réduire le nombre de bugs à 78 (de 133) en tuant les invalides, les doublons, les obsolets, etc. Ouf.

Comment transcrire un livre efficacement


Comments

7 responses to “Wacom, réveille-matin, AWN bugs -55, picasa4 min read

  1. antistress Avatar
    antistress

    un laptop comme réveil matin, si c’est pas un truc de geek, ça !
    du coup il reste allumé ?

  2. oui, c’est le seul défaut du système: ça garde le laptop allumé 24h/24. Éventuellement, dans longtemps, il y a un risque que le disque dur meure, et là je sais pas trop ce que je ferais étant donné que son USB ne fonctionne pas. Enfin… ptet que d’ici là j’aurai installé une interface graphique sur Kirika juste pour le réveille-matin 😉

  3. T’inquiète pas un laptop ça tiens parfaitement en réveil matin, ça fait deux ans que c’est l’utilité principale du mien XD (Parfois sous Linux, avec un mplayer croné, le plus souvent sous Windows avec un VLC dans les tâches planifiées + Fréquence3.)

  4. antistress Avatar
    antistress

    pas très écolo tout ça

  5. en France/États-Unis peut-être (je sais pas), mais au québec l’électricité coule à flots. Hydro Québec (société d’État) produit 90-96% de notre électricité par barrages hydroélectriques, donc ça coûte pratiquement rien une fois construit et c’est renouvelable. C’est également propre, si on exclut le fait qu’il ait fallu initialement allouer de grandes terres pour les barrages et les réservoirs).
    Pour ce qui est du coût sur la facture du consommateur, c’est environ 5¢ canadiens par kilowattHeure (http://open-source.ecchi.ca/?voir=projets/calculateur-electricite)

  6. @antistress : Sans ça je me réveille pas (j’ai le sommeil _très_ profond :D)…

  7. @kiddo: Sans vouloir lancer un gros débat, oui, l’hydroélectricité est basé sur une ressource renouvelable, mais plus on consomme d’électricité plus il faut construire de barrages, et la construction de ceux-ci détruit l’écosystème aux alentours (végétation, habitat des animaux, etc.) Donc même si l’hydroélectricité ne pollue pas pendant l’exploitation, il faut réduire sa consommation.
    Maintenant, à savoir si un laptop fait une grosse différence, j’n’en ai aucune idée. J’voulais juste d.truire un commentaire absurde. xD